La 5ème édition du Cantal Ink, c’était comment ?



meilleure_convention_tatouage_france_cantal_ink (1)

Il y a bien longtemps que la convention de tatouage la plus décalée du paysage français a abandonné l’adage jamais 2 sans 3 pour lui préférer jamais 4 sans 5. Le samedi 1er et le dimanche 2 juillet 2017, le Festival International du Tatouage de Chaudes-Aigues a soufflé sa 5ème bougie avec, comme invités d’un week-end, une roue de la mort, un grand feu d’artifice… et un plateau de tatoueurs toujours plus prestigieux.

 

Ici, c’est Chaudes-Aigues !

Oubliez Paris, Lyon ou encore Lille : le premier week-end du mois de juillet, c’est dans un petit village auvergnat aux antipodes des métropoles françaises que s’invite le gotha du tatouage mondial. Pour le 5ème été consécutif, Stéphane Chaudesaigues, considéré comme l’un des pionniers du tatouage réaliste en Hexagone, a convié fidèles et curieux à 48 heures de fête et de partage.

 

O’Kharin, Ryabova, Aitchison, O’Neill, Koenig…

Cette année encore, nombreux sont les artistes français et étrangers ayant répondu à l’appel, à commencer par l’Américain Joshua Carlton et le Français Thomas Carli Jarlier, invités stars d’un séminaire de tatouage exceptionnel prévu les 6 et 7 novembre 2017 au sein du mythique Palais des Papes d’Avignon. Pour leur prêter main forte :

  • les Russes Sasha O’Kharin et Valentina Ryabova
  • les Américains Hannah Aitchison, Shane O’Neill, Dave Koenig et Lefty Colbert
  • les Finlandais Säde Sonck et Matti Kattilakoski
  • les Françaises Angélique Grimm et Céline Molina

 

Une convention de tatouage unique qui reviendra en 2018 ?

Saupoudrez ce plateau d’exception d’un défilé de pin-up, de concours tattoo et de Harley-Davidson déferlant sur le village… et vous aurez une petite idée de ce que fut l’édition 2017 de cette convention de tatouage à nulle autre pareille – et de ce que sera le chapitre 2018 ?

 

Photos : Thierry Marsilhac